BLACKENED! Metallica’s whiskey on the way

BLACKENED! Metallica’s whiskey on the way

Ils ne sont pas les premiers dans l’industrie musicale à aposer leur nom sur un embouteillage de vin ou de whisky. On pense notamment à Bob Dylan, Motorhead, ou encore au groupe irlandais The Pogues… Image de marque oblige pour un groupe de métal américain, nous parlons ici de bourbon, ou plutôt d’American Whiskey ! Son nom : « Blackened », d’un célèbre morceau de l’album « …And Justice For All » sorti en 1988.

Dave Pickerell, ancien Maître Distillateur chez Maker’s Mark, consultant indépendant spécialisé en élevage, avant-gardiste sans cesse à l’origine de nouveaux équipements et processus de vieillissement présents dans une centaine de distilleries à travers le monde, aujourd’hui entre autres aux manettes derrière la marque WhistlePig, s’associe aux « four horsemen » pour créer un précédent !

Loin de la supposée simple pose d’étiquette, comme dans de nombreux cas de marques d’alcool créées ou représentées par des personnalités du monde du spectacle, technique et innovation sont ici au rendez-vous…

L’élevage se ferait en ex-fûts de brandy (cognac ou armagnac?) noirs, bombardés continuellement de titres de Metallica (il faut bien construire la légende!) via des caissons de basses étudiés pour émettre une fréquence particulière.

Extrait du communiqué paru sur le site du groupe :
« Le mélange de bourbon, de seigle et de whiskeys de toute l’Amérique du Nord sélectionnés ont été conservés dans des barils à cognac noirs et exposés à des ondes sonores à basses fréquences qui améliorent l’interaction moléculaire et ainsi améliore la finition du whiskey. »

Coup marketing ? Expérience de savant fou ? Les deux mon général ? D’après le communiqué du groupe sur le sujet, plutôt du génie en action ! Revenant sur la formation d’ingénieur en chimie de Dave Pickerell, ils expliquent :

« Il avait expérimenté le pouvoir des ondes sonores en tant qu’étudiant puis professeur de chimie à l’académie de West Point, où l’on trouve le plus grand orgue d’église au monde. » (ndlr : le fameux Cadet Chapel’s Pipe Organ)

 

« Quand la note la plus basse résonnait dans les salles, le bâtiment tout entier tremblait, et vos tripes avec » déclare Dave Pickerell.

Expliquant travailler depuis longtemps avec Meyer Sound, Metallica explique le professionnalisme qui caractérise cette entreprise à l’origine d’une nouvelle génération de caissons d’amplification de sons à basses fréquences permettant de rejoindre et magnifier les imposantes fréquences basses présentes dans les compositions du groupe. Une fréquence en particulier, baptisée Black Noise, allait permettre à Dave de concrétiser son idée pour un nouveau processus de vieillissement qui devrait être breveté prochainement.

Les musiciens, perfectionnistes, anticipent et rassurent leurs détracteurs :

“Évidemment, nous n’avons pas juste imprimé le label Metallica sur un whiskey médiocre pré-existant, nous avons travaillé ce projet durant plusieurs années et avons supervisé chaque détail, de la première idée jusqu’à votre première dégustation avec une minutieuse précision.”

Chaque batch (lot) de Blackened comptera 5000 bouteilles ditstribuées exclusivement aux États-Unis. Le premier est étiqueté 81, sans doute en référence à l’année de naissance de Metallica.

Nous ne savons pas pour vous, et c’est peut-être la fan-attitude qui parle… Mais la curiosité nous a piqué…

So gimme fuel… And whiskey for all !

Partagez cet article

One Response

  1. 3ti3nn3 says:

    _\oo/ Un Whisky Metallica ! Et bichonné qui plus est ! Hâte de savoir ce que donne la dégustation !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *